DMLA

La DMLA (Dégénérescence Maculaire Liée à l'Age) est une maladie dégénérative de la rétine d'évolution chronique qui débute après l'âge de 50 ans et qui touche sélectivement la macula.

Il s'agit de la première cause de malvoyance en France. A l'heure actuelle 1 million de personnes serait concerné. Ce nombre devrait être multiplié par 3 d'ici 25 ans.

La rétine est constituée de cellules visuelles qui tapissent le fond de l'œil. La macula est la partie centrale de la rétine qui mesure seulement 1 mm de diamètre mais qui permet la vision fine. La partie périphérique de la rétine permet la perception de l'espace qui nous entoure. Par exemple, la macula permet de lire et la rétine périphérique permet de percevoir les gens qui nous entourent.

On distingue deux formes de DMLA, elles n'évoluent pas sur le même mode et n'ont pas la même prise en charge :

La forme atrophique ou « séche »

DMLA atrophique


La forme sèche est la plus fréquenteDMLA
  • Elle se révéle par une baisse de vision. Au dernier stade le patient voit une tache noire centrale au milieu de son champ de vision qui l'empeche de lire.
  • Le diagnostic se fait à l'aide de photographies du fond d'œil, de clichés en autofluorescence et d'un OCT.
  • Il n'exite pas à l'heure actuelle de traitement susceptible de remplacer les cellules rétiniennes perdues.
    Des compléments vitaminiques permettraient de ralentir l'évolution de la maladie.
    La prévention passe aussi par la réduction des facteurs de risque (arrêt du tabac...).
    A un stade avancé de la maladie, une réeducation basse vision peut permettre d'optimiser les performances visuelles. 

La forme exsudative ou « humide »

  • La forme humide se caractérise par la formation de vaisseaux anormaux sous la rétine à l'origine de saignements et d'exsudations liquidiennes dans la rétine qui vont entrainer une baisse de vision rapide. Les thérapeutiques actuelles par injection intra-vitréenne vise à bloquer la sécrétion de facteur de croissance à l'origine de ces néovaisseaux.
Vidéo sur la DMLA
  • Les symptomes :
    • Les déformations ou métamorphopsies (grille amsler)
    • La baisse de vision
    • L'apparition d'une tache sombre centrale
  • Bilan :

    Le diagnostic se fait au fond d’œil et à l’OCT, et doit être confirmé par une angiographie à la fluorésceine voire au vert d’indocyanine lors du bilan initial.DMLA exsudativeDMLA exsudative oct

  • Traitement :
    • Les IVT d’anti-VEGF sont le traitement de reference à l'heure actuelle.

    • En 2éme intention ou dans des formes particulières de DMLA : un traitement par photothérapie dynamique ou laser peut vous être proposé.
    • Dans des formes très graves avec hématome rétinien, une prise en charge chirurgicale peut vous être proposée.
  • Le suivi :
    • Après un traitement d’attaque de 3 injection à un mois d’intervalle, un suivi mensuel est recommandé pour détecter et traiter au plus tôt les recidives. Il comporte la plus part du temps, les examens cliniques ophtalmologiques de base (acuité visuelle, fond d’œil) et un OCT.

Ces informations sont données à titres informatif mais ne remplacent en aucun cas une consultation.
Pour une meilleure approche, consultez notre FAQ ou contactez le cabinet SOS Rétine à Montpellier.

Vos spécialistes en chirurgie vitréo-rétinienne et de la cataracte
Dr Isabelle Aubry-Quénet
Dr Isabelle Aubry-Quénet
Dr Caroline Serny
Dr Caroline Serny
Dr Nicolas Nabholz
Dr Nicolas Nabholz
Retrouvez-nous sur Facebook
Retrouvez-nous sur
Facebook
Retrouvez nos vidéos sur Youtube
Retrouvez nos vidéos
sur Youtube
Donnez-nous votre avis sur Google
Donnez-nous votre avis sur
Google
Suivez-nous sur Instagram
Suivez-nous sur
Instagram